Nous avons pour objectifs de:


Promouvoir le vivre ensemble,
Promouvoir l’habitat décent
Promouvoir les actions liées à la protection de l’environnement.
Promouvoir l’entrepreneuriat.
Initiative prônée par les organismes nationaux et internationaux, le vivre ensemble émane de l’union des populations dans leurs diversités et leurs différences. Afin de renforcer les coopérations internationales, Le vivre ensemble tels que souligné par l’Organisation des Nations Unies (ONU), c’est accepter les différences, être a l’écoute, faire preuve d’estime, de respect et de reconnaissance envers autrui dans un esprit de paix et d’harmonie. Afin de mobiliser de façon régulière les efforts de la communauté internationale, l’assemblée générale des nations unies a adopté la résolution A/RES/72/130 proclamant ainsi la date du 16 mai journée internationale du vivre ensemble en paix, au cours de laquelle chaque membre était invité à continuer d’agir en faveur de la réconciliation afin de contribuer à la paix et au développement durable notamment en collaborant entre les parties prenantes dans le respect des mesures de réconciliation , de solidarité et en incitant les êtres humains au pardon et à la compassion.

Sur le plan national, les élections présidentiels de 2018 précède la naissance du vivre ensemble au Cameroun. Initié par le président de la république, son excellence M. Paul Biya, dans le but de promouvoir la cohésion harmonieuse entre les communautés, le vivre ensemble l’un des facteurs directs du développement durable Cameroun. L’association AGIR POUR IMPACTER de par son caractère associatif, se positionne Comme une organisation œuvrant dans le renforcement de la cohésion sociale, le développement économique, social, culturel et humanitaire dans le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous ; sans distinction à leur appartenance linguistique ; religieuse, ethnique, culturelle, de genre et de race.
Il y a près de quatre ans, les dirigeants mondiaux ont adopté le Programme de développement durable à l’horizon 2030 en tant que vision mondiale pour l’humanité, la planète et la prospérité à long terme, définissant une vision et un plan pour l’avenir ainsi qu’une ligne de conduite claire. Un an plus tard, la communauté internationale approuvait le nouveau Programme pour les villes à la Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III), tenue à Quito, en tant que nouveau cadre établissant la manière dont les villes devraient être planifiées et gérées pour parvenir au développement durable. Le nouveau Programme pour les villes reconnaît l’importance de l’intégration des programmes mondiaux et du développement d’interactions synergiques qui produisent des résultats durables. Il est estimé qu’il pourrait accélérer les efforts entrepris pour réaliser les objectifs de développement durable, en particulier dans leurs dimensions urbaines et territoriales. Quatre ans peuvent sembler peu de temps, mais les systèmes, les pratiques, les outils de mise en œuvre, les mécanismes de suivi et les méthodes ont considérablement progressé, ainsi que notre capacité à rendre compte des progrès accomplis sur ces programmes. Nous savons désormais mieux ce qui alimente la croissance et la prospérité urbaines, quelles sont les politiques et les mesures qui fonctionnent, et où les appliquer. Nous savons aussi ce qui freine le développement et empêche de respecter les engagements mondiaux et locaux. Ces aspects sont décrits plus avant dans le présent rapport. Conjuguant des activités normatives et opérationnelles dans des initiatives mondiales, régionales et nationales, Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) joue un rôle de catalyseur dans la promotion du programme de développement durable. Il s’est vu confier une double responsabilité: assurer la coordination des questions relatives à l’urbanisation et aux établissements humains durables, y compris la mise en œuvre. Le suivi et l’évaluation du Nouveau Programme pour les villes, et se charger de la plupart des indicateurs de l’objectif de développement durable, tout en jouant le rôle d’entité d’appui pour les autres. L’ONU-Habitat a pris un certain nombre de mesures pour faire face à ces responsabilités, étant entendu que ce travail ne peut pas être mené isolément, sans l’impulsion des administrations nationales, infranationales et locales et la participation active des partenaires, des autres organismes des Nations Unies et d’une multitude d’acteurs du développement. Le présent rapport rend compte des progrès accomplis dans la mise en œuvre du Nouveau Programme pour les villes et du Programme de développement durable à l’horizon2030.5.Au niveau mondial, ONU-Habitat a continué de plaider en faveur de la reconnaissance de l’urbanisation en tant que moteur de changement capable d’influer sur d’autres programmes de développement et de contribuer aux résultats de développement. Il a repositionné le discours du développement urbain durable comme moyen de réaliser les programmes mondiaux et renforcé la vision des «villes pour tous» qui avait été approuvée à l’unanimité en 2018 à la neuvième session du Forum urbain mondial à Kuala Lumpur. Dans le cadre de ses efforts pour être reconnu comme centre d’excellence et d’innovation, il aide apporte son concours à des solutions durables, en appuyant des projets novateurs qui peuvent être adaptés et reproduits à plus grande échelle par les pays pour faire progresser la mise en œuvre du Nouveau Programme pour les villes et du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Aux niveaux régional et national, ONU-Habitat a continué de collaborer avec divers partenaires de développement, y compris les commissions régionales des Nations Unies, afin de mettre au point des plans d’action régionaux et de créer des forums dédiés afin de tenir compte du Nouveau Programme pour les villes et d’adapter les objectifs de développement durable au contexte local .Ces efforts renforcent la cohérence des politiques et l’alignement des interventions nationales et renouvellent les possibilités d’interventions à grande échelle.7. Au niveau local, ONU-Habitat s’emploie, en étroite collaboration avec le Comité consultatif des autorités locales auprès des Nations Unies et d’autres entités des Nations Unies, à faire entendre la voix des gouvernements locaux dans les programmes mondiaux et à faire des objectifs . Les chiffres parlent d’eux-mêmes: 35 pays et 160 villes sont engagées dans des activités d’amélioration des taudis et 550 villes s’investissent dans l’amélioration des outils de suivi; 58 villes de 28 pays travaillent sur l’amélioration de la planification et des espaces publics; 16 villes sont en train de renforcer leurs plans de préparation et d’atténuation; 2millions d’habitants ont vu leurs conditions de vie s’améliorer grâce à un meilleur accès aux services de base; plus de 470 décideurs formés et experts techniques issus de 52 pays et 87 villes utilisent leurs compétences pour mettre en œuvre le programme aux niveaux local et national; et 100 millions de dollars sont investis chaque année dans huit pays touchés par des crises afin de mettre au point des solutions durables. HSP/HA/1/43 de développement durable une réalité au niveau local.

Il soutient la participation des autorités locales et régionales à la mise en œuvre du Nouveau Programme pour les villes et au suivi des objectifs de développement durable, en encourageant le dialogue entre les administrations centrales et locales, En collaboration avec l’organisation Cités et gouvernements locaux unis et d’autres partenaires, il appuie les mécanismes de gouvernance locale et l’autonomisation des autorités locales comme moteurs des villes durable.
Protéger l’environnement, c’est préserver la survie et l’avenir de l’humanité. En effet l’environnement est notre source de nourriture et d’eau potable. L’air est notre source d’oxygène. Le climat permet notre survie et la biodiversité est un réservoir potentiel de médicaments.
Selon le rapport world population prospects the 2015 révision de l’ONU, d’ici 2050, la population devrait atteindre 9,6 milliards de personnes ; actuellement à 7,3 milliards. Si les modes de consommation et de production actuelle restent inchangés, nous aurons besoin de deux planètes pour maintenir nos modes de vie en 2050. Le développement démographique et industriel entraine par ailleurs un réchauffement de l’atmosphère sur la planète, qui déséquilibre et met en péril ses habitants, d’où la protection de l’environnement est un enjeu prioritaire.
L’état du Cameroun de par la sensibilisation de sa population sur les questions écologiques, favorise le développement durable par sa politique de décentralisation. C’est dans cette même optique que les collectivités territoriales décentralisées se déploient à inculquer aux individus et aux groupes sociaux à travers certaines Organisations Non gouvernementales le rapport entre le développement et l’environnement, ainsi qu’en coopérant activement dans un double but d’échange d’expériences et d’entraides avec les organisations nationales et internationales poursuivant les même objectifs.
Afin d’éradiquer la pauvreté, de lutter contre le chômage, l’exode rural, le banditisme, également de dynamiser l’économie camerounaise dans différentes Régions, L’entreprenariat a vu le jour. En effet il permet aux camerounais de découvrir leurs potentielles capacités à connaître et à appréhender les richesses qui les entourent afin de mieux les protéger contre « les prédateurs ». Il a aussi pour but de renforcer la cohésion nationale, cultiver les valeurs de la Patrie autour de notre devise: PAIX –TRAVAIL –PATRIE avec l’entrepreneuriat patriotique au cœur des actions pour que triomphe le berceau de nos ancêtres. Cultiver les valeurs de la Patrie: le patriotisme et L’obstination à construire un pays sont régulés par des normes certes fondées par la grande volonté des pouvoirs politiques, mais elle est aussi fonction de la détermination de la jeunesse à vouloir donner un sens à son existence. Une méditation pleine de sagesse de John F. Kennedy nous enseigne qu’ : « avant de dire que notre pays n’a rien fait pour nous, nous avons le devoir de nous poser la question de savoir : qu’avons fait pour notre pays! ». Le Cameroun est un pays certes pauvre, mais il offre encore beaucoup d’opportunités que nous devons savoir saisir. L’ASSOCIATION AGIR POUR IMPACTER se veut une contribution à la construction de notre pays et nous ouvrons nos portes à toutes les personnes désireuses d’en faire partie. Nous avons fixé des objectifs clairs parmi lesquels: conjuguer les efforts avec le pouvoir politique, économique et toutes les personnes de bonne volonté afin d’accompagner "la jeunesse fer de lance de la nation" dans la réalisation des nombreux défis pour l'émergence car comme disait M. Luther King: «Aucune nation ne naît grande, la grandeur d’une nation est l’œuvre de ses citoyens».
La compréhension du Cameroun berceau de nos ancêtres dans nos cœurs et rôle qu’est celui de chaque camerounais de chérir ce beau pays, nous vous invitons à revisiter notre Hymne National non pas comme ces enfants de l’école primaire qui ne prononce que le son, ou qui confondent «terre chérie» à: cher chéri ou encore «à toi l’amour et le grand honneur» à: à toi la mort et le grand tonnerre, mais comme des personnes désireuse de comprendre la teneur de chacun des mots qui ont motivés ces auteurs à qui nous adressons d’ailleurs un vibrant hommage. Nous vous invitons donc à chanter cet appel à l’unisson avec fougue et honneur mais à l’écouter avec votre cœur car seulement vous comprendriez le rôle et l’implication de chaque camerounais sans distinction aucune dans l’édification de cette nation qu’est la nôtre. L’entreprenariat recouvre les activités qui concourent a la formation et à la croissance d’une entreprise, dont la conséquence première est la création des valeurs (richesses ; emplois).
De par sa définition, l’entreprenariat est une initiative portée par un ou plusieurs individus construisant ou saisissant une occasion d’affaires dont le profil n’est forcément pas d’ordre pécuniaire, par impulsion d’une organisation pouvant faire naitre une ou plusieurs entités et créant de la valeur nouvelle pour des parties prenantes auxquels le projet s’adresse.
L’entrepreneur est une personne prête à mettre en jeu sa carrière et sa sécurité financière pour mettre en œuvre une idée, à mettre son temps et son capital dans une entreprise risquée.
Pour favoriser la mise en emploi des jeunes, de nombreuses écoles de commerce axent leur formation sur l’entreprenariat pour accompagner les étudiants dans leurs projets de création d’entreprise via un cursus spécialisé ou des incubateurs afin de développer cette idée d’entreprendre.
Au Cameroun, les jeunes âgés entre 15 et 30 ans représentent un tiers des habitants, sont trois fois plus atteints par le chômage que les autres catégories de la population. Les jeunes diplômés camerounais sont toujours tentés par un emploi dans l’administration ou les entreprises publiques dans une recherche de stabilité et de sécurité, alors que ce secteur est saturé. Dans un objectif de promouvoir un développement durable et un Cameroun émergent à l’horizon 2035, L’ASSOCIATION AGIR POUR IMPACTER organise des campagnes de sensibilisations à travers les séminaires de formation agro pastorales ; en aquaculture, agriculture, etc.

Contact-us